Publié le: 20/05/2022 @ 18:59:58: Par Nic007 Dans "Programmation"
ProgrammationElon Musk n'a jamais caché sa volonté de baser la conduite autonome de Tesla uniquement sur les caméras et l'apprentissage automatique, d'une manière qui n'est pas sans rappeler le fonctionnement des humains. Le projet s'est concrétisé avec Tesla Vision , qui a permis d'obtenir les plus hautes certifications de sécurité tout en se passant de Lidar ou autres radars. Évidemment, le passage à la vision avec des caméras ne nécessitait, en plus de l'analyse par les organismes de réglementation, également la limitation de certaines fonctions telles que l' Autosteer , qui permet à la voiture de maintenir ou de changer de voie . Avec des radars actifs, l'Autosteer avait une vitesse de pointe de 140 km/h , mais avec l'introduction de Tesla Vision , elle a été portée à 120 km/h pour des raisons de sécurité.

Plus tard, il y a eu une augmentation à 128 km / h et maintenant Elon Musk a annoncé qu'une nouvelle mise à jour OTA portera l'Autosteer jusqu'à 136 km / h , en plus de réduire la distance avec le véhicule devant. Bien sûr, comme toujours avec Tesla, tout n'est pas simple. Le système Tesla Vision a entraîné une augmentation significative des signalements de " freinage fantôme ", c'est-à-dire un freinage sans raison qui se produit parce que l'intelligence artificielle détecte des objets qui ne sont pas là ou prédit des collisions qui ne se produiront pas. Pour le moment, l'agence américaine de sécurité routière ( NHTSA ) a ouvert une enquête , mais les résultats ne sont pas encore connus.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?