Publié le: 18/10/2021 @ 22:34:56: Par Nic007 Dans "Economie"
EconomieDe lourdes accusations pleuvent pour Amazon . Le géant du e-commerce, déjà sous l'œil de l'antitrust européen en raison de sa double "âme" de marketplace et de vendeur, s'est retrouvé au centre d'une enquête de l'agence britannique Reuters pour certaines pratiques opaques et anticoncurrentielles adoptées en Inde , l'un des marchés les plus dynamiques et potentiellement les plus rentables. Les accusations découlent d'un certain nombre de documents internes publiés par l'agence de presse (e-mails, projets et plans stratégiques), qui divulgueraient une stratégie manipulatrice pour prioriser les produits propriétaires d'Amazon (qui copiaient) au détriment des propositions similaires d'autres marques. De son côté, l'entreprise américaine a voulu rejeter avec force toutes les accusations.

Comme on peut le voir sur les documents, Amazon aurait mis en place une stratégie en deux temps, d'abord en scannant et en copiant les produits les plus populaires sur le marché indien et, par la suite, en poussant la vente de solutions propriétaires (plutôt que celles de la concurrence) par un « ajustement » des résultats du moteur de recherche interne. D'où les demandes pressantes de la Commission européenne de séparer les deux activités. Pour atteindre cet objectif, l'entreprise fondée par Jeff Bezos aurait utilisé deux outils absolument centraux : d'une part, les « vues en un coup d'œil », c'est-à-dire les données qui indiquent les produits les plus consultés par les consommateurs en fonction de recherches sur Amazon ; d'autre part, la modification de l'algorithme de recherche via l' ASIN (Amazon Standard Identification Number), le code qui identifie chaque produit hébergé dans le commerce électronique.

La réponse d'Amazon ne s'est pas fait attendre et va diamétralement à l'opposé du contenu de l'enquête rapporté par Reuters . Le géant du commerce électronique a rejeté les accusations portées contre l'expéditeur, arguant par l'intermédiaire d'un porte-parole qu'« il n'est pas possible de confirmer la véracité ou non des informations et déclarations rapportées, car l'agence de presse n'a pas partagé les documents avec Amazon ou leur origine. ". Dans tous les cas, la société américaine a tenu à préciser que " les informations rapportées ne sont pas correctes et ne sont pas étayées par des faits. Amazon continue de s'efforcer d'apporter un excellent service à ses consommateurs et d'aider les petites entreprises indiennes à atteindre des clients dans tous les domaines. ".
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2021 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?